Interview : David Lesvenan, Président de l’association www.bzh

 IMG_2407

Un mois après le lancement du .bzh, la première extension régionale française à avoir été lancée sur le marché, nous avons rencontré David Lesvenan, Président de l’association www.bzh. L’occasion de revenir sur les temps forts du lancement, la communication autour de l’événement et les avantages à disposer d’un domaine en .bzh. Entretien.

Bonjour David, le lancement d’une nouvelle extension de domaine est un projet de longue haleine. Quand cette idée a-t-elle vu le jour ?

L’idée de créer une extension internet pour la Bretagne a été lancée en 2004 par le député du Finistère Christian Ménard. Suite à cette proposition, une pétition en ligne réunissant 20 000 signatures et le soutien parallèle de différentes collectivités locales en 2006 ont permis de confirmer l’intérêt de la population et des acteurs régionaux pour le projet d’extension .bzh. En 2007, le Conseil régional de Bretagne a confié à l’association Bretagne Prospective le soin de réaliser une étude de faisabilité et d’initier la mobilisation autour du dossier. Sous la direction d’un comité de pilotage impliquant les différents acteurs à l’initiative du .bzh, cette étude a finalement débouché, en 2008, sur la constitution de l’association www.bzh, structure chargée de porter la candidature bretonne et aujourd’hui registre gestionnaire de l’extension .bzh.

Quelles en ont été les principales étapes ?

Après un long processus de candidature et une mobilisation des acteurs régionaux, le dossier .bzh a été validé par l’ICANN, organisme régulateur d’internet au niveau mondial, le 10 mai 2013. S’en est suivie une année de tests techniques et de calages juridiques. Ainsi, dix ans après le lancement de l’initiative, les premiers sites internet en .bzh (www.region.bzh et www.pik.bzh) ont été mis en ligne le 26 juin 2014.

Le déploiement négocié avec l’ICANN s’est enfin mis en place depuis quelques mois : une première phase de commercialisation dédiée aux entreprises et marques, le « Sunrise » commencée le 4 septembre a été suivie d’une phase prioritaire pour les communes et les associations le 3 novembre. Depuis le 4 décembre, l’achat des noms de domaine en .bzh est désormais accessible à tous les amoureux et amoureuses de la Bretagne.

Vous avez mis en place une importante campagne de communication, quels en ont été les temps forts ?

Dans un premier temps, notre communication a été très orientée B to B et s’adressait aux bénéficiaires des phases prioritaires d’enregistrement : entreprises, collectivités et associations. Nous avons pour cela travaillé en étroite collaboration avec la CCI Bretagne et les différentes CCI territoriales, notamment en organisant des conférences gratuites sur le .bzh et plus largement sur les nouvelles extensions et la protection des marques. Nous avons également participé à des événements dédiés aux collectivités territoriales ainsi qu’aux associations. Toutes ces actions de terrain ont été couplées avec des campagnes d’e-mailing menées par l’association www.bzh et nos partenaires. Nous avons enfin bénéficié d’une belle visibilité médiatique grâce à un suivi rédactionnel important et à des insertions presse à chaque temps fort de notre campagne.

Depuis fin novembre, notre communication B to B est couplée avec une communication grand public dans la perspective de la phase d’ouverture générale de l’extension. Nous avons notamment mis en place une campagne d’affichage dans les villes partenaires ou soutiens du .bzh (Quimper, Vannes, Brest…) et fin décembre dans toutes les gares bretonnes.

20150101_142119

Cette campagne se décline également via un clip de campagne diffusé quotidiennement depuis le 4 décembre sur les antennes des télévisions régionales partenaires (Tébéo, TébéSud et TVR) ainsi que sur Internet (Youtube, Vimeo, réseaux sociaux…).

De belles actions de communication sont encore à venir pour les prochains mois. Nous avons par exemple prévu de mettre en avant des sites emblématiques de la communauté internet .bzh qui se construit avec l’aide de nos différents partenaires (Région Bretagne, Produit en Bretagne,…) et ambassadeurs comme l’artiste Yann Tiersen.

Quels sont les avantages à disposer d’un .bzh ?

Le .bzh offre de nombreux avantages à plusieurs niveaux.

  •  Etre plus facilement identifiable par ses cibles : le .bzh permet de mettre en avant sa présence ou son attachement à la Bretagne et d’envoyer un message concernant sa localisation géographique et/ou son activité.
  •  Choisir des nouveaux noms de domaine : les extensions « historiques » (.com, .fr, …) laissent aujourd’hui peu de possibilités pour créer un nouveau nom de domaine. L’extension .bzh offre des nouvelles possibilités de nommage.
  •  Etre mieux référencé : au fur et à mesure des activations de sites en .bzh, l’extension bénéficiera d’un bonus en termes de référencement dans les moteurs de recherche au même titre qu’une extension géographique liée plus largement à un pays (.fr, .de,…).
  • Mettre en avant le territoire et ses savoir-faire : la Bretagne est riche de savoir-faire importants dans différents secteurs d’activité comme le tourisme, l’agro-alimentaire ou encore les TIC.

Quelles sont les modalités d’achat d’un .bzh ?

Le .bzh est facilement accessible à tous, sous réserve de pouvoir faire état d’un lien ou d’un attachement à la Bretagne, sa culture et sa langue. Il faut donc soit disposer d’une adresse postale dans l’un des départements de la Bretagne historique, soit disposer d’un site internet dédié en majeure partie à la Bretagne ou à la culture bretonne où que vous soyez dans le monde, ou encore disposer d’un site internet rédigé en majeure partie en langue bretonne.

Afin de garantir la qualité de l’extension, l’association www.bzh, registre gestionnaire de l’extension internet, effectuera chaque mois des contrôles pour s’assurer que les sites internet en .bzh respectent bien les critères mentionnés ci-dessus.  Ainsi, les internautes auront la garantie de consommer et de s’informer auprès d’acteurs bretons et/ou d’acteurs permettant la valorisation de la région.

Merci David pour cette interview !

Catégorie: Domaines
0 commentaire0

Votre commentaire