L’abécédaire des serveurs – Sixième partie

Voici donc la dernière partie de notre série de blogposts dédiée aux termes du vocabulaire des serveurs commençant par la lettre V. Profitez-en pour combler vos dernières lacunes !

Virtual Server ou serveur virtuel

Les systèmes de serveurs virtuels sont souvent tellement puissants que leurs capacités ne sont pas exploitées au maximum en n’utilisant qu’un seul serveur. Dans ce cas, les serveurs virtuels sont utiles. En effet, la virtualisation des serveurs permet d’installer plusieurs serveurs sur le même hardware et de les laisser fonctionner indépendamment les uns des autres. Ainsi, les capacités du serveur sont maximisées, permettant d’économiser les ressources et les frais.

Virtualisation

Dans la virtualisation, les capacités d’un système peuvent être divisées comme dans la virtualisation des serveurs ou les ressources de différents systèmes peuvent être combinées comme dans la virtualisation du stockage. Cela aboutit à une version virtuelle des ressources des serveurs physiques, du stockage, ou des réseaux. L’appareil qui sollicite les ressources ne sait pas que celles-ci ont été combinées ou distribuées parce qu’une « machine virtuelle » ou VM a été interposée et qu’elle traduit les demandes des utilisateurs pour le système concerné et crée un niveau d’abstraction.

VPN

VPN est l’abréviation de Virtual Private Network, c’est à dire « réseau virtuel privé ». Il s’agit d’un réseau de communication autonome qui n’autorise l’accès aux données qu’aux personnes connectées via le VPN. Une infrastructure accessible au public comme Internet est alors un moyen de transport qui permet un accès au réseau privé par le VPN depuis n’importe où. Par exemple, vous pouvez utiliser une connexion VPN pour lire vos mails professionnels chez vous. Dans ce cas, votre connexion internet locale agit comme une « rallonge » de la connexion internet de votre travail.

De plus, utiliser un VPN vous garantit une connexion privée et sûre, puisque les connexions réseau entrantes et sortantes sont brouillées et les données sont cryptées du côté de l’émetteur et décodées du côté du récepteur. En résumé, le VPN établit une connexion sûre et privée entre deux systèmes.

Vous avez enfin un aperçu complet du vocabulaire de base des serveurs. Vous êtes donc un expert du sujet désormais ! Nous avons peut-être même réussi à vous montrer que ce n’est pas aussi compliqué à comprendre qu’il n’y paraît.

Vous avez manqué les autres articles de notre l’abécédaire des serveurs ? Cliquez ici pour la première, deuxième, troisième, quatrième et cinquième partie.

Catégorie: Culture Web | Serveurs & Hosting
0 commentaire0

Votre commentaire