Tout savoir sur la sécurité – les 10 règles de sécurité à connaître pour Windows Server

La sécurité est l’un des défis majeurs de l’hébergement de données. Les administrateurs qui gèrent l’infrastructure informatique, tant en interne que chez un hébergeur, doivent encore se familiariser avec les mécanismes de sécurité actuels et les développer. En collaboration avec notre partenaire Microsoft, nous avons listé les dix règles de sécurité les plus importantes pour Microsoft Server. Celles-ci offrent des conseils et astuces utiles aux administrateurs informatiques et aux développeurs pour mieux sécuriser leurs serveurs.

Règle de sécurité Windows Server n°1 : Augmenter le niveau de sécurité de l’authentification

L’authentification est un point essentiel et néanmoins critique de la protection des systèmes informatiques. Pourtant, ce sujet est souvent négligé. Ainsi, la première partie de notre série dédiée à la sécurité portera sur la fiabilité des mots de passe et la façon de mettre en place un verrou temporaire ou log-lock.

Règle de sécurité Windows Server n°2 : Protéger ses données grâce au chiffrement

Découvrez comment protéger les données de votre serveur grâce au chiffrement en lisant notre deuxième règle de sécurité. Nous décrivons différents types de données et expliquons le processus de chiffrement étape par étape pour chacun.

Règle de sécurité Windows Server n°3 : Gérer les correctifs de sécurité est obligatoire !

Besoin d’aide dans la gestion des correctifs ? Découvrez comment devenir un professionnel des correctifs de sécurité grâce à nos dix exemples de bonnes pratiques.

Règle de sécurité Windows Server n°4 : Réduire la surface d’attaque (ASR)

Dans cet article de notre communauté, nos experts vous donnent des conseils sur la grâce à des instructions utiles et détaillées pas à pas pour protéger vos systèmes.

Règle de sécurité Windows Server n°5 : Utiliser les technologies de réduction des attaques par exploit

Vous voulez éviter que votre système ne subisse des attaques par exploit ? Utilisez les technologies « Exploit Mitigation ». Grâce aux bonnes pratiques et tutoriels détaillés, nous vous montrons comment utiliser la prévention de l’exécution des données (PED) ainsi que la Distribution Aléatoire de l’Espace d’Adressage (ALSR) à votre avantage.

Règle de sécurité Windows Server n°6 : Installer un anti-virus

Votre serveur est-il protégé par un anti-virus ? Il est indispensable de mettre à jour ces programmes. Vous trouverez plus de détails à ce sujet ici.

Règle de sécurité Windows Server n° 7 : Appliquer le principe du moindre privilège

Connaissez-vous le principe d’attribution minimale des droits ? Nous vous expliquons comment sécuriser votre serveur au moyen d’un système comprenant différents niveaux de droits et une attribution intelligente de ces droits.

Règle de sécurité Windows Server n°8 : Renforcer votre application

Renforcez la sécurité de vos applications en évaluant les risques. Cet article vous explique comment minimiser le plus possible les risques potentiels de sécurité.

Règle de sécurité Windows Server n°9 : Détection et notifications

Mieux vaut prévenir que guérir. Il faut donc toujours vous assurer que les risques pour vos systèmes en matière de sécurité sont décelés avant qu’il ne soit trop tard. Notre neuvième règle de sécurité vous explique les étapes à suivre.

Règle de sécurité Windows Server n°10 : Avoir du bon sens – Sensibiliser aux questions de sécurité

Les outils techniques ne sont pas les seuls à pouvoir être utilisés pour sécuriser votre système. Il est également important de sensibiliser vos employés à l’importance de ce sujet. Nous vous expliquons comment faire dans la dernière partie de notre série.

Pour plus d’informations, merci de visiter notre Communauté Cloud 1&1 – nos experts des serveurs seront ravis de répondre à vos questions sur les règles de sécurité et tout autre sujet technique.

Catégorie: Conseils & astuces
0 commentaire0

Votre commentaire